PhiloVIVE ! La philosophie orale et vivante

 

L'AMOUR EXISTE-T-IL ?

Oui ? Non ?


NON !

L'amour est une grande illusion, un mythe dont nous n'avons que des formes substituées : la solidarité, la familiarité, la passion, l'érotisme...
-la solidarité n'est pas une affaire de cœur mais d'intérêt : on a tout à gagner à s'associer, on ne s'aime pas pour autant.
-l'amitié, c'est pareil : on n'aime pas ses amis, les amis sont ceux avec lesquels on a signé un pacte de non-agression.
-la morale légitime l'illusion en interdisant aux hommes de se haïr, comme s'ils pouvaient vraiment s'aimer.
-l'érotisme n'est qu'une nécessité biologique -qui est devenue politique, puisque le législateur, pour disposer de chairs à canon et de travailleurs, encourage la reproduction en accréditant les modèles qui font croire à l'existence de l'amour.

Ce désabusement mène à une notion de l'amour basée sur la confusion et le malentendu, qui permet à Carmen de dire "si je t'aime prend garde à toi" : on peut mourir d'amour, tuer par amour, aimer ses ennemis... L'amour peut signifier n'importe quoi, parce qu'aimer ne veut rien dire : l'amour n'est qu'une illusion, qu'un fantasme, ou, au mieux, une réalité à créer.




Les amours d'un bélier et d'une biche ont ému beaucoup de Chinois -quand des Français n' y ont vu que de la zoophilie... Voir sur Youtube



OUI !

Le législateur SUIT les mouvements humains et politiques réels : il ne décide pas d'imposer aux hommes l'idée que l'amour est là ; c'est parce que les hommes ont des comportements amoureux que le politique fait des lois sur l'amour (mariage, association, etc).

Certains conçoivent encore l'amour comme une énergie subtile sise au fond du cœur, qui nous relie à tout. L'amour est une réalité, non une abstraction. Mieux : pas de vie réelle sans amour. L'amour est LA réalité.
Il est complexe -voire contradictoire, parce que les relations entre les êtres sont complexes : les amants, les enfants, les parents, les citoyens, Dieu (quel que soit l'être adoré sous ce nom), les bêtes, le monde, n'ont pas des rapports simples. Il y a plusieurs amours qui co-existent (en ce sens, l'amour simple et unique n'existe pas). Pour simplifier (parce que sinon l'amour nous dépasse et en parler est prétentieux), disons qu'il n'y a qu'un amour, duquel dérivent tous les autres (la solidarité, la familiarité, la passion, l'érotisme...) improprement appelés "amour". Ainsi, si l'on part de soi, l'attachement que l'on a pour le reste n'est qu'accessoire à l'amour de soi, principe de tout attachement. En ce sens, l'amour des autres est bien une illusion : on n'aime que soi, que pour soi. C'est son ego qu'on caresse quand on tend vers une relation affectueuse avec l'autre. Je suis un être-en-relation, je m'aime, donc j'aime la relation, donc j'aime cet Autre auquel je suis lié.

Et la sexualité ? L'amour pour l'orgasme parait bien loin de l'amour spirituel. Et pourtant, certains mystiques présents au débat affirment que l'orgasme spirituel existe. Ils parlent d'orgasme "cosmique", auquel chacun peut participer en aimant l'univers. Pourquoi pas ? Allons jusqu'à ressentir le Big Bang comme l'éjaculation du Tout-Puissant bien aimé : ça fait des milliers d'années que l'amour tantrique permet de trouver une dimension sacrée dans chacun, en passant ou non par la sexualité. Les parades amoureuses des animaux valent bien les notres, tous ces rituels sont des indices de l'existence de l'amour. L'érotisme est magique, d'ailleurs il crée la vie (ô miracle !), et il est un concept humaniste : nous avons droit au plaisir amoureux


Difficile d'analyser l'amour, un débat de deux heures ne suffit pas à s'en saisir, parce qu'en parler ça n'est plus le faire : ça se vit d'abord, on n'y pense qu'après. Ce n'est pas parce qu'il est inexplicable qu'il est inconnu. L'amour est comme le bonheur : dans le ressenti, formidable. On l'a en soi. Basiquement, le fait qu'on l'éprouve intensément dans la communion indique qu'il peut être conçu comme la capacité à se relier. Dont acte.


François Housset
www.philovive.fr





CITATIONS

L’amour n’est rien d’autre que la Joie accompagnée de l’idée d’une cause extérieure.”
Spinoza Ethique III Definition des affects, 6. 11,98p.56

Je voulais l’amour pur : niaiserie ; s’aimer, c’est haïr le même ennemi : j’épouserai donc votre haine.
Sartre. Les mains sales III, scène 2.

Et si je connais, moi, une fleur unique au monde... qu’un petit mouton peut anéantir comme ça, un matin, sans se rendre compte de ce qu’il fait ? Ce n’est pas important ça ?
Si quelqu’un aime une fleur qui n’existe qu’à un exemplaire dans les millions et les millions d'étoiles, cela suffit pour qu’il soit heureux quand il les regarde. Il se dit “ma fleur est là, quelque part”.
Mais si le mouton mange la fleur, c’est pour lui comme si brusquement toutes les étoiles s’éteignaient.
Saint Exupery. Le Petit Prince.

L’amitié consiste dans la mise en commun des joies.
Epicure. Cité in Diogène Laërce : Vie, doctrines et sentences des philosophes illustres. II, ed° GF, 1965, p.25.

Si on me presse de dire pourquoi je l’aimais, je sens que cela ne se peut exprimer qu’en répondant: “Parce que c’était lui, parce que c’était moi”.
Montaigne. Essais I, 28

...Lorsqu’on estime l’objet de son amour plus que soi, on n’a pour lui qu’une simple affection, lorsqu’on l’estime à l’égal de soi, cela se nomme amitié ; et lorsqu’on l’estime davantage, la passion qu’on a peut être nommée dévotion.
Descartes. Traité des Passions. Art. 83

“Je ne vous enseigne pas le prochain, je vous enseigne l’ami”
Nietzsche. Ainsi parlait Zaratoustra, I, “De l’amour du prochain”

Ceux-là sont dignes d’être nos amis que rend aimables leur intime. L’espèce en est rare.
Ciceron.Lélius.XXI

Que vous dire ? Vous contenez un peu de cette essence mystérieuse qui fait pour moi tout le prix de la vie et faute de laquelle j’ai désiré mourir. Amour ? Amitié ? Qu’importe le mot ? C’est un sentiment tendre et profond, un grand espoir, une immense douceur.
André Maurois.Climats II, 4.

...L’essence de l’amitié consiste en ce que plusieurs êtres ont une même âme.
Ciceron Lelius XXV

On lui demandait “Qu’est-ce qu’un ami?” -Il répondait: “Une seule âme résidant en deux corps”
Diogène Laërce: Vie, doctrines et sentences des philosophes illustres. V, 20

Chacun en effet aime son propre moi et ce n’est pas dans l’espoir d’obtenir de soi une rémunération de cet amour, mais parce que son moi lui est cher par lui-même. Si cette façon d’aimer ne sert pas de modèle à l’amitié, on ne pourra jamais être un véritable ami, car un ami vrai est pour son ami un second lui-même.” Ciceron. Lelius, XXI

Seuls les hommes libres ont réciproquement, les uns pour les autres, la plus haute reconnaissance.
Spinoza. Ethique IV, Proposition 71. Trad. Misrahi

La volonté du prochain est aussi indifférente à ma propre volonté que sa respiration et sa chair le sont aux miennes. Même en effet si nous sommes nés tout à fait l’un pour l’autre, nos facultés directrices ont chacune leur souveraineté propre ; sinon, le vice du prochain devrait être un mal pour moi, ce que Dieu n’a pas jugé bon pour que mon malheur ne dépendit point d’un autre que moi.
Marc-Aurèle. Pensées pour moi-même. VIII, 56.

Il ne faut pas juger en aimant, mais aimer après avoir jugé
Seneque Lettre à Lucilius I, 3,2 (sentence prêtée à Théophraste)

Aimer c’est souhaiter pour quelqu’un ce que nous croyons être des biens, pour lui et non pour nous, et aussi être, dans la mesure de son pouvoir, enclin à ces bienfaits. Est notre ami celui qui nous aime et que nous aimons en retour. Se croient amis ceux qui sont dans cette disposition, l’un envers l’autre.
Aristote Rhétorique II, 4, 1380 b 35-1381a3).

Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et avec toutes tes forces et tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Mt 22, 37-40 et 12, 29-31, qui lie Deutéronome, 6,5 et Lévitique, 19,18.

Chaque être humain a sa particularité, mais le fait d’être un homme est la qualification fondamentale.
Kierkegaard Les Œuvres de l’amour

Dans la règle d’or de Jesus de Nazareth, nous retrouvons tout l’esprit du principe d’utilité. Faire ce que nous voudrions que l’on nous fît, aimer notre prochain comme nous-mêmes : voilà qui constitue la perfection idéale de la moralité utilitariste.”
Stuart Mil Utilitarisme II; 4è objection

Agis de telle sorte que tut traites l’humanité aussi bien dans ta personne que dans la personne de tout autre toujours en même temps comme une fin, et jamais simplement comme un moyen.
Kant, Fondements de la métaphysioque des moeurs II Ak. IV, 429; Pl. II, 295

...Encore que je me persuade qu’il y a par essence quelque chose de déraisonnable dans le sentiment amoureux, puisqu’il agrandit de façon si démeusurée l’image de l’être aimé qu’elle finit par occuper tout l’horizon de la vie, toutefois il faut bien convenir que dans les tourments mêmes que ce sentiment apporte, il y a quelque chose de délicieux, puisqu’il nous fait vivre tous les moments de votre existence avec une intensité qu’elle ne possédait pas avant l’apparition de l’amour.
Robert Merle. La volte des vertugadins, FORTUNE DE FRANCE.










Liens internes :

Commentaires

Je connais un mouton qui me pourrit l'existence...
"Vous mes amis...qui saura me faire oublier dites-moi ?"
"Bats-toi serre les poings et bats-toi contre ceux qui veulent t'empêcher d'être heureux."
"Laisse-moi t'aimer toute une nuit, laisse moi toute une nuit faire avec toi le plus beau de tous les voyages,veux-tu le faire aussi ? Une hirondelle fais mon printemps quand je te vois..." Si l'Amour n'existait pas pourquoi Mike Brant s'égosillait-il à clâmer et à chanter ces paroles au monde entier ? Hein ? Dites-moi... Bien malin celui qui me prouvera le contraire...

Merci...très gentille!

Non, très amoureuse...

Au mouton : Allez vous faire tondre !

Un homme prétend aimer une femme et des fois même être fou amoureux d' elle
Et il la fait souvent souffrir
C est quoi l amour donc

L' amour est ce qui nous pousse à créer 'ensemble'. La haine ce qui nous pousse à détruire cet 'ensemble'. voilà pourquoi nous le cherchons sans cesse, et la cellule permet de le chercher plus haut, pour ceux qui vivent coupés des autres. L' amour est ce lien invisible qui me relie à toi, toi qui vis loin pourtant, toi que j'aime pour toi. Qui me permets de vivre avec moi, de me supporter tout le jour durant, car tu me donnes et me rends au meilleur de moi-même : mon amour pour toi est ton amour pour moi, ça n'a rien d' illusoire, c' est ce qui nous fait avancer, vivre libre et vibrer. Et quand il part, l' amour cherche sa raison d' être avant de revenir, pour nous soulager de nos efforts. Voilà ce que c'est que d'aimer ! C ' est créer une nouvelle énergie ! et retourner à l' énergie originelle. A nous de savoir aimer et surtout qui aimer ! ou quoi !?

Mais je tiens à dire que cette philovive.fr est extrêmement utile, Merci de prendre votre temps pour écrire cela.

Je n'ai rien contre l'article, mais je suis en désaccord avec un couple de points à certaines extenct . Je suis probablement une minorité bien , lol . Merci pour le partage sur philovive.fr . Envoi mes salutations

pour moi, l'amour exsite vraiment

Nul ,l'article de françois housset ,il n'a certainement aucune sensibilité ,terre à terre ,il doir rire quand il se brule, j'ai connu,l'amour le vrai ,au dela du réel ,en arriver à ressentir quand elle allait m'appeler au teléphone ,rester des heures à se caliner ,pas pour autant passer à l'acte sexuelle ,se sentir pousser des elles ,l'egocentrisme ,je veux bien ,mais il y y a des choses que l'on explique pas ,ce françois housset ,que fait il sur cette terre peut il m'xpliquer comment il est arrivé la ,comme nous tous et tout ce qui nous entoure ,s'il m'explique ces choses la ,il pourra peut-être m(expliquer ce qu'est l'amour

Il tente de réfuter quelques préjugés : merci de lui avoir montré qu'il lui reste du travail !

L'amour c'est la plus belle anarque, la pire des illusions.
C'est un beau sentiment, un support pour les oeuvres, le reste est vide.

Écoutez le message qu'il veux faire passer est que l'amour n'existe pas, il a raison c'est très abstrait, personne n'en connais la définition exacte, et pourtant tout le monde crois l'avoir vécu, mais réveillez vous, quand tu lui parle tu le pense avec ta tête mais tu parle pas avec ton cœur, l'amour est un sentiment donc quelque chose de non concret. Si l'amour existait réellement il aurait un sens hors chacun donnent une version différentes, faut par chercher plus loin les sentiment que l'ont ressent, la peur, l'amour, la passion, ce ne sont que des mot sans aucun sens il on tous une signification propre a chaque êtres humains...
Dans tout les cas pour ceux qui croient en l'amour, je peux vous dire une chose, c'est que ce que vous appelé être "l'amour", c'est donner un grand pouvoir en la personne destinée, elle a le pouvoir de vous rendre heureux, ou de vous détruire ...

Seulement en terminale L, je peux affirmer que son raisonnement est aberrant (par exemple,on ne repond pas par oui ou non cest un raisonnement pas une succession d'idees, et a la fin il valorise lexperience a la theorie, chose stupide : pour comprendre Descartes et le grand livre du monde dans le discours sur la méthode) et comme d'autres l'ont déjà dit précédemment : il lui reste du travail. Ce n'est pas ce qu'il défend qui me gêne, c'est sa façon de penser. J'en profite également pour critiquer internet, je cherchais à m'instruire et je vois bien que les infos par internet ne sont pas triées en fonction de leur pertinence. Il ne nous reste que notre raison pour penser, ce qui finalement n'est pas un mal mais je voulais apprendre a balayer les mauvaises idées reçues, résultats : si je croyais cela je nen n'aurais que davantage

bien sur qu'il existe

bien sûr que non que ça existe pas l'amour : ce mot sert de gants pour parler de l'instinct de copuler.
Sinon aucun mec marié ne prendrait sa femme par derrière... Enculer quelqu'un qu'on aime? Le sens de ce terme a été pas mal décalé

Ajouter un commentaire

Nouveau commentaire