PhiloVIVE ! La philosophie orale et vivante

 

Banquet Philo vendredi 28 juin 2019 à 20h, restaurant Au Jardin d'Esta, Le Thuit Signol : "l'amitié".

Un moment de partage, d'échange et de convivialité autour d'un repas. Débat animé par François Housset. Réservation au 0669136945

La solitude est-elle une expérience féconde?

Subie ou recherchée, la solitude paraît un mal nécessaire -donc un mal qui, finalement, est un bien...?

Qu’est-ce qui fait d’un objet une œuvre d’art?

Question tordue, presque mal formulée : pourquoi, devant une tabatière de Chine, voit-on plutôt une œuvre d’art qu’une tabatière ? Qu’est-ce qui fait de l’abri-bus dessiné par Stark une œuvre d’art ? Comment un simple objet passe-t-il du statut de l’objet (dont on se sert) à celui de chef d’œuvre (digne des “beaux arts”) ?

“Le sens a-t-il un sens ?”

Pierre Dac donne trois réponses à cette question -qu'il ne se pose pas :

La vie a trois sens : le sens unique, le sens giratoire et le sens interdit.

Sans blague, rien n’a de sens. C’est en ce sens, justement, que tout est intéressant. Parce que tout est absurde, l’absurde même provoque la raison, requise quand toute chose paraît incohérente sans justification. Des personnes sensées comme vous et moi (quoique... 8-), s’interrogeant sur le sens du sens, insultent la raison en osant supposer que le sens même puisse ne pas avoir de sens : c’est admettre que l’arbitraire puisse régner, quand la raison prétend tout justifier. Oser cela, c’est considérer que “le bon sens”, “le sens des valeurs”, “le sens de la vie”, les cinq sens, le sens d’un trajet, le sens des mots lui-même, sont arbitraires.